Auteur : webmaster

L’inattendue – exposition 2020


Le bâtiment sur lequel figurera la grande image «Gregor’s Room» lors du Festival Images à Vevey a une longue histoire. Il date du XIIIème siècle. Au Moyen-Âge il habitait des chanoines de la cathédrale de Lausanne. Sous les Bernois il est devenu grenier, cave et réserve de bouteilles, d’où l’ancien nom «La Bottolière». C’est à la fin du XIXème siècle qu’il a été transformé en prison, désaffectée en 2004. Depuis, une quinzaine d’artisans et d’artistes y travaillent et des société locales ont leurs dépôts. Pendant le Festival Images, du 5 au 27 septembre, il accueillera une exposition où les artistes locataires et quelques sympathisants présenteront leurs œuvres.
Dates 5 au 27 septembre 2020
Heures tous les jours de 17h00 à 19h00
Lieu Rue du Panorama 4, Vevey Ouvrir la carte

Les artistes

Patrick Bartholomé Peinture
Vanessa Bergonzoli Peinture
Monique Chardonnens Peinture
Nicole Chevalley Meubles relookés
Daniel Formigoni Archets et instruments
David Haefeli Photographie
Jacques Rossi Peinture et sculpture
Marinette Kohler Peinture et sculpture
Armin Kressmann Peinture et sculpture
Christelle Nicod Cyanotypes
Sabrina Righetti Illustration technique mixte
Silvana Sari Fracheboud Gravure
Agathe Siggen Peinture et sculpture
Polly Vogel Peinture et sculpture

Treize artistes en prison

Le journal Le Régional a écrit un article élogieux sur notre exposition d’automne. Les textes et photo sont de Priska Hess. Bonne lecture !

L’Association La Bottolière présente «OH! L’expo», avec les œuvres de neuf artistes de la région locataires des cellules-ateliers des anciennes prisons de la ville, et de quatre artistes invités. Vernissage le 15 novembre dès 17h30.

Pousser la lourde porte d’acier du numéro 4 de la rue du Panorama, c’est pénétrer dans un lieu à part, imposant avec ses maçonneries massives, son hall à la manière d’un péristyle tout en hauteur, où la lumière naturelle ne filtre qu’au travers d’une verrière en toiture. Mystérieux aussi, avec ses étages au silence quasi monacal, ses arcades aux barreaux colorés et ses portes numérotées. Parmi les locataires de cet édifice autrefois prison de Vevey, des sociétés locales, des artisans et des artistes. Une partie de ces derniers a fondé, voici deux ans, l’Association La Bottolière (voir encadré). Jusqu’au 30 novembre, ils dévoilent leur travail artistique au travers d’une exposition collective. Présentée dans le hall et les couloirs, elle réunit des peintures d’Armin Kressman, Monique Chardonnens et Sabrina Righetti, illustrations grand format de Samuel Monnard, sculptures de Jacques Jossi, cyanotypes de Chris-telle Nicod, céramiques du duo Agathe Siggen et Vanessa Laffely, instruments de musique à cordes du luthier Da-niel Formigoni, plus des œuvres de quatre invités: «la sculptrice Marinette Kohler, l’ébéniste Nicole Chevalley, la peintre et décoratrice Joséphine Clé-ment, avec également un hommage au peintre belge Georges Dubuisson, l’un des derniers surréalistes», énumère Samuel Monnard, l’un des organisateurs.

Improvisation sur cabine

Le public pourra aussi jeter un coup d’œil dans les ateliers, installés pour la plupart dans les anciennes cellules – espaces d’une dizaine de mètres carrés à peine, percés d’une unique fenêtre. «Cette exposition permet aussi à cha-cun de découvrir le travail des autres, car nous n’en avons pas vraiment l’occasion en temps normal, vu nos horaires souvent différents», note Samuel Monnard. Les artistes signeront par ailleurs une œuvre improvisée sur la cabine téléphonique à l’extérieur du bâtiment, de l’autre côté de la route, où tour à tour chacun continuera le dessin de l’autre. Avec toujours à l’esprit l’objectif de l’Association La Bottolière: faire de l’ancienne prison «un lieu de partage et d’échange, de créativité et de liberté».

Du 16 au 30 novembre, 14h-18h, rue du Panorama 4 à Vevey, entrée libre www.bottoliere.ch

Une prison aux origines médiévales.

En 2008, le Conseil communal de Vevey avalisait à une courte majorité le projet municipal de faire des anciennes prisons, désaffectées trois ans plus tôt, une maison des sociétés locales, plutôt qu’un hôtel comme le proposaient des élus (Vevey Libre et Alternatives). L’histoire de cet édifice, inscrit à l’inventaire cantonal avec note 2, commence plusieurs siècles auparavant. Attestée en 1239 dans le Cartulaire de Lausanne, cette maison-forte faisait partie d’un ensemble de bâtiments propriété du Chapitre cathédral de Lausanne. Sise à cheval sur le mur d’enceinte, elle était par ailleurs associée au système défensif de la ville. A l’époque bernoise, l’édifice héberge la cour baillivale. Dès 1720, il est transformé en grenier, magasin et bouteiller, d’où son ancien nom «La Bottolière». Racheté par la Ville auprès de l’Hôpital de Vevey qui l’avait acquis en 1804, il est transformé en prison entre 1864 et 1865 sur les plans de l’architecte veveysan Philippe Franel.

Source: Luigi Napi, Rapport historique 1998.

103

Vanessa Laffely

Atelier 103

Depuis ma plus tendre enfance, je suis attirée par l’argile. Cet attrait a commencé par un simple cours de poterie à l’école. Il m’a quitté durant de nombreuses années, puis un jour, lors d’un voyage au Pérou, il est revenu en force. En me baladant dans les rues de Cuzco, je suis tombée par hasard sur une petite vitrine où un monsieur très âgé était en train de tourner des pots de toutes formes et dimensions grâce à un tour à pied. J’ai été absorbée par ce travail et suis restée là, des heures à le regarder. Un jour, je lui ai demandé s’il était possible de suivre un cours chez lui. Il accepta. Ce contact avec l’argile qui se formait sous l’impulsion de mes mains m’a énormément plu. De plus, j’étais fascinée par la transformation de cette matière grâce à l’eau, puis au passage du feu. J’ai su à ce moment-là que je souhaitais poursuivre cette découverte et l’exploration de cette matière à mon retour de voyage. En rentrant, j’ai commencé la formation de céramiste au CEPV de Vevey.

Après cette formation très technique et conceptuelle, j’avais ce besoin de revenir à la base de ce métier. Je suis partie voyager à la découverte de la céramique africaine du Maroc au Sud Sénégal et je me suis arrêtée dans un village de potières en Casamance. Ce voyage était pour moi un véritable retour aux sources, source de mon inspiration actuelle.

Depuis lors, j’ai effectué une formation d’animatrice en ateliers d’expression et créativité. Je me plais à transmettre mes techniques et d’autres formes de créativité (peinture, papier mâché, collages etc) à d’autres (adultes, enfants, adolescents, personnes âgées). Mon but étant de guider chacun(e) afin qu’il ou elle expérimente et découvre en soi son propre processus créatif. Cours privés et ateliers dans des institutions sur demande.

408

Monique Chardonnens

Atelier 408

Depuis 30 ans, je réside et travaille à Vevey avec comme panorama, le Lac Léman, La Savoie et les lumières de cette région. Animatrice et art thérapeute, la créativité fait partie de mon quotidien. J’ai participé à des expositions collectives et individuelles. Je peins depuis mon enfance, instinctivement et c’est une aspiration, ma force de vie, un besoin, une passion.

Ma peinture commence avec les couleurs du jour. Je les dépose sans idées préconçues, en laissant surgir les formes. Elles se superposent, se heurtent, se contredisent, se complaisent et s’entremêlent. Les papiers aux structures différentes me donnent l’impulsion, la force. Le pinceau caresse, griffe ou bat la feuille selon sa délicatesse ou sa rudesse. Du papier de riz, kraft, buvard ou crêpe, chacun a sa façon de recevoir les pigments. C’est au papier de soie que va ma préférence.

En contemplant ma peinture, je sais que sur ce papier est couché une partde moi, un peu de mon âme, ma façon d’être au monde avec l’animal, l’homme et la nature.

www.artfim.ch
078 838 07 55

Galerie de photos

  • monique_chardonnens_08

  • monique_chardonnens_04

  • monique_chardonnens_03

  • monique_chardonnens_05

  • monique_chardonnens_01

  • monique_chardonnens_02

101

Victoria Grin

Atelier 101

Victoria Grin fait en 2014 un an de formation an centre d’enseignement Professionnel (CEPV) en section photographie. Elle y perfectionne ses techniques de photographie mais très vite éprouve le besoin de toucher à d’autres médiums.

C’est ainsi qu’elle commence en 2015 l’Ecole des Beaux art du Valais (ECAV) et qu’elle obtient son diplôme en 2017. Durant cette formation, elle fait la rencontre avec l’installation. Il n’y a alors plus de médium… C’est le sujet, l’espace, la pratique qui définira le support utilisé.

A travers l’installation, elle peut explorer diverses technique telles que le son, la vidéo, la photographie, la lumière mais aussi la peinture et le texte.

Elle ne se laisse enfermer dans aucune manière de créer; elle change au gré de ses rencontres et se laisse porter vers ce qui la touche et la questionne. Polyvalente et agitée, elle trouve, s’étonne, découvre et joue avec le hasard; ainsi se détermine le sujet. Ce qui est constant, c’est l’envie de tester; par le questionnement, le partager avec l’autre.

Par l’expérimentation, elle réussit à faire voir la substance de qu’elle perçoit. Elle nous invite alors à ressentir la douce torpeur de celui qui se perd dans un souvenir qui ne lui appartient pas, le trouble qui accompagne celui qui s’égare dans le paysage qu’il admire.

Galerie de photos

  • victoria_grin_09

  • victoria_grin_08

  • victoria_grin_07

  • victoria_grin_06

  • victoria_grin_05

  • victoria_grin_04

  • victoria_grin_03

  • victoria_grin_02

  • victoria_grin_01

307

Jacques Jossi

Atelier 307

Durant ces 35 années de carrière artistique j’ai appris la Volonté, le détachement, et à ne pas céder à la facilité. C’est un chemin où l’on est seul face à soi-même, comme le funambule sur un fil :

Entre rêve et réalité toujours à la recherche de l’équilibre.
Une vraie école de vie !

Équilibre aussi entre ma propre créativité et le respect de la vie qui anime les bois que je travaille.

Il m’est difficile de m’exprimer sur mes œuvres, car chacune d’entre elle est un espace de Vie, dans lequel l’artiste partage son inspiration avec vous.

Si elles retiennent votre attention, c’est qu’elles auront su vous parler.

Galerie de photos

  • jacques_jossie_01

  • jacques_jossie_02

  • jacques_jossie_03

308

Sabrina Righetti

Atelier 308

Une petite partie de mon univers pour enchanter à nouveau votre monde… Je suis Nina, Nina est le surnom que mon frère m’a donné quand j étais encore une petite lutine. Ce surnom est resté, il est ma seconde peau et correspond à ma nature profonde. Toute petite je rêvais de plumes, de perles et du chants des sirènes. On dit de moi que je suis une rêveuse capable de se projeter dans différentes réalités, j ai du vivre des vies merveilleuses remplies d’épices, d’évasions, de lumière et de musiques qui ont dû laisser en moi l’emprunte et le goût de créer mon propre univers.

Sur mon chemin de vie j’ai appris à écouter mon cœur et mes envies, mon âme me guide et m’inspire dans mes créations. Avec passion je développe sans cesse de nouveaux projets afin de vous emmener dans mon jardin secret où vous y trouverez mon amour pour la terre mère mêlé à mes différentes passions.

Galerie de photos

302

Armin Kressmann

Atelier 302

Armin Kressmann, artiste peintre à la Bottolière, l’ancienne prison de Vevey, cellule 302 Quand je suis là, au troisième étage, la porte de la cellule est ouverte, je peins, essentiellement avec des peintures acryliques sur toile, et vous êtes les bienvenus.

Quand je ne suis pas là, je suis ailleurs, c’est banal, mais il se pourrait que je peigne aussi, notamment à Malévoz au Quartier Culturel à Monthey, en psychiatrie, où j’anime régulièrement des ateliers, à l’église de Sainte-Claire ou chez moi à la maison …

Des images de mes travaux, vous les trouverez sur un de mes blogs, kressmann.ch, sur facebook, instagram ou twitter. Et quand je vends, le prix s’adapte au pouvoir d’achat de l’acquéreur.

Galerie de photos

  • Armin Kressmann tableau

  • Armin Kressmann tableau 1

  • armin_kressmann_03

  • armin_kressmann_04

  • armin_kressmann_06

  • armin_kressmann_09

  • Armin Kressmann tableau 3

  • armin_kressmann_07

  • armin_kressmann_10

  • armin_kressmann_01

  • armin_kressmann_02

  • armin_kressmann_05

  • armin_kressmann_11

  • Armin Kressmann tableau 4

  • Armin Kressmann tableau 2

202

Christelle Nicod, comédienne et marionnettiste

Atelier 202

Site web https://lapoulequitousse.ch/
Facebook https://www.facebook.com/Ateliers-Mario-Esperluette-980626998766935

Comédienne formée à la pédagogie Lecoq à l’Ecole internationale de théâtre LASSAAD à Bruxelles (2004), j’ai plongé dans l’univers de la marionnette à mon retour en Suisse. Au gré de nombreux stages de manipulation et de construction, j’ai découvert ce vaste monde et les nombreuses techniques qui donnent vie à la matière (notamment avec Natacha Belova, Duda Paiva, Stephan Mottram, Frank Soehnle, Yeung Faï, Neville Tranter et Fabrizio Montecchi).

Depuis 2008, je collabore avec Polly Vogel (atelier 403) au sein de la Compagnie La Poule qui Tousse ; ensemble, nous avons déjà créé quatre spectacles tout public et sommes en chemin pour “accoucher” du prochain…

En 2017, j’ai signé ma première mise en scène, avec “La Légende Baoulé”, coproduction de la Cie Deux Fois Rien et de la Cie Pataclowns, un spectacle helvetico-ivoiro-béninois qui mélange théâtre d’ombre, jeu masqué et conte.

Depuis la naissance de “mes deux vieux” Mathilde et Ernest, qui sont des marionnettes dites hybrides, nous avons eu l’occasion de faire plusieurs déambulations/animations lors d’événements en rue (Saga des Géants à Genève en 2018, Fête des Vignerons 2019) ou privés (fêtes d’entreprises, EMS, centres culturels, anniversaires).

En parallèle, je donne des cours de théâtre, des ateliers de construction de marionnette, j’en fabrique également sur commande et depuis 2019 j’ai la joie de faire partie de l’équipe des docteurs Rêves de la Fondation Théodora.

A côté de cela, toujours curieuse de découvrir de nouvelles techniques et le besoin d’utiliser mes mains, je dessine, peins, “cyanotypise”, taille, couds, colle, façonne la terre et le papier… c’est pourquoi vous ne verrez pas forcément des marionnettes lors des expositions au sein de La Bottolière 🙂

N’hésitez pas à me contacter si vous avez envie de construire une marionnette, pour l’organisation d’un atelier ou d’un événement.

Pour plus d’infos sur mes activités et actualités :

Galerie de photos

  • christelle_nicod_la_bottoliere_01

  • christelle_nicod_la_bottoliere_02

  • christelle_nicod_la_bottoliere_03

  • christelle_nicod_la_bottoliere_06

  • christelle_nicod_la_bottoliere_04

  • christelle_nicod_la_bottoliere_05

Horaires

Uniquement sur rendez-vous en s'adressant à un des occupants ou sur notre adresse email info@bottoliere.ch

Contact

Association de
La Bottolière
Rue du Panorama 4
1800 Vevey


Association de La Bottolière © Tous droits réservés.